Paleoanthropology of cognition: an overview on Hominins brain evolution - Archive ouverte HAL Access content directly
Journal Articles Comptes Rendus. Biologies Year : 2022

Paleoanthropology of cognition: an overview on Hominins brain evolution

Paléoanthropologie de la Cognition : un aperçu de l’évolution du cerveau des Hominines

(1, 2) , (3, 4)
1
2
3
4

Abstract

Recent advances in neurobiology, paleontology, and paleogenetics allow us to associate changes in brain size and organization with three main “moments” of increased behavioral complexity and, more speculatively, language development. First, Australopiths display a significant increase in brain size relative to the great apes and an incipient extension of postnatal brain development. However, their cortical organization remains essentially similar to that of apes. Second, over the last 2 My, with two notable exceptions, brain size increases dramatically, partly in relation to changes in body size. Differential enlargements and reorganizations of cortical areas lay the foundation for the “language-ready” brain and cumulative culture of later Homo species. Third, in Homo sapiens, brain size remains fairly stable over the last 300,000 years but an important cerebral reorganization takes place. It affects the frontal and temporal lobes, the parietal areas and the cerebellum and resulted in a more globular shape of the brain. These changes are associated, among others, with an increased development of long-distance—horizontal—connections. A few regulatory genetic events took place in the course of this hominization process with, in particular, enhanced neuronal proliferation and global brain connectivity.
Les progrès récents en neurobiologie, paléontologie et paléogénétique nous permettent d’associer les changements de taille et d’organisation du cerveau à trois «  moments  » principaux de complexité comportementale accrue et, de manière plus spéculative, au développement du langage. Premièrement, les Australopithèques présentent une augmentation significative de la taille du cerveau par rapport aux grands singes et une extension naissante du développement cérébral postnatal. Cependant, leur organisation corticale reste essentiellement similaire à celle des grands singes. Deuxièmement, au cours des deux derniers millions d’années, à deux exceptions près, la taille du cerveau augmente de façon spectaculaire, en partie en relation avec les changements de format corporel. Les agrandissements et réorganisations différentiels des zones corticales jettent les bases du cerveau «  prêt pour le langage  » et de la culture cumulative des espèces d’Homo plus tardives. Troisièmement, chez Homo sapiens, la taille du cerveau reste relativement stable au cours des 300 000 dernières années, mais une importante réorganisation cérébrale a lieu. Elle affecte les lobes frontal et temporal, les aires pariétales et le cervelet et se traduit par une forme plus globulaire du cerveau. Ces changements sont associés, entre autres, à un développement accru des connexions — horizontales — à longue distance. Quelques événements génétiques régulateurs ont eu lieu au cours de ce processus d’hominisation avec, notamment, une prolifération neuronale et une connectivité cérébrale globale accrues.
Fichier principal
Vignette du fichier
CRBIOL_2022__345_2_A8_0.pdf (2.97 Mo) Télécharger le fichier

Dates and versions

pasteur-03872415 , version 1 (25-11-2022)

Licence

Attribution - CC BY 4.0

Identifiers

Cite

Jean-Jacques Hublin, Jean-Pierre Changeux. Paleoanthropology of cognition: an overview on Hominins brain evolution. Comptes Rendus. Biologies, 2022, 345 (2), pp.1-19. ⟨10.5802/crbiol.92⟩. ⟨pasteur-03872415⟩
0 View
0 Download

Altmetric

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More