[Innate immunity and human diseases: from archaic introgression to natural selection].

Résumé : Les pressions de sélection exercées par les pathogènes ont participé à façonner la variabilité du génome humain au cours de notre évolution. Les approches de génétique évolutive et de génétique des populations permettent d’étudier la forme et l’intensité de ces forces évolutives. Ces études ont mis en évidence l’importance fonctionnelle de certains gènes, l’implication d’autres dans l’adaptation de l’homme à son environnement pathogénique, ainsi que le maintien d’allèles archaïques supposés avantageux pour notre espèce. Cependant, avec l’avènement de traitements préventifs et curatifs, la sélection exercée par les pathogènes s’est récemment relâchée et des allèles ayant conféré un avantage à nos ancêtres se révèlent parfois être impliqués dans des troubles du système immunitaire, comme l’auto-immunité et l’inflammation.
Type de document :
Article dans une revue
médecine/sciences, EDP Sciences, 2016, 32 (12), pp.1079-1086. 〈10.1051/medsci/20163212011〉
Liste complète des métadonnées

https://hal-pasteur.archives-ouvertes.fr/pasteur-01441047
Contributeur : Anne Lassailly-Bondaz <>
Soumis le : jeudi 19 janvier 2017 - 15:38:22
Dernière modification le : vendredi 25 mai 2018 - 11:20:04
Document(s) archivé(s) le : jeudi 20 avril 2017 - 14:06:59

Fichier

medsci20163212p1079.pdf
Fichiers éditeurs autorisés sur une archive ouverte

Identifiants

Collections

Citation

Matthieu Deschamps, Lluís Quintana-Murci. [Innate immunity and human diseases: from archaic introgression to natural selection].. médecine/sciences, EDP Sciences, 2016, 32 (12), pp.1079-1086. 〈10.1051/medsci/20163212011〉. 〈pasteur-01441047〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

107

Téléchargements de fichiers

247